Ia orana! Trois roses et un tiaré...

Tahiti et ses iles... Ou comment vous faire partager une vraie passion pour le bout du monde!

17 novembre 2009

Fakarava (1): pension "Raimiti" diverses impressions en vrac...

 

raimiti

J'avais tellement d'attente lorsque j'ai décidé de passer quelques jours fabuleux à Raimiti, alléchés par le site internet magnifique et les photos fabuleuses qui laissaient penser que cet endroit serait le paradis...

Sans compter que le propriétaire, qui tient un journal quotidien en ligne, avait l'air vraiment sympa, chaleureux et accueillant.

Effectivement, c'est joli. Pas autant que le laissait penser les photos, j'ai quand même été un peu déçue. Mais bon. N'exagérons pas, c'est joli quand même, quoi. Pas de plage cependant, il faut savoir qu'il n'y a pas moyen de se baigner devant l'hôtel.

Raimitivuesurlagon

Car c'est là le hic. Il s'agit bien plus d'un esprit "hôtel" que d'une pension de famille! Ici, vous ne dinerez pas avec le personnel ou le proprio: mais bien seul à votre table, comme un client lambda. Mais sans les prestations d'un l'hôtel cependant (genre changement de serviettes, lit refait tous les jours ou électricité) et pour bien plus cher qu'un hôtel... (!)

Raimitirestauranrant

124_2442

Raimitibar

Raimitirestaurant3

Contre toute attente, le patron voit d'un mauvais oeil que vous essayez d'engager une conversation avec le personnel, du moins c'est la sensation qu'il m'a donnée. "Pas de mélange SVP" (pour une pension de famille c'est le comble! Et surtout quand vous n'êtes qu'une dizaine sur l'ile, faut bien parler à quelqu'un, non?).

Il ne s'est même pas présenté à moi (alors que je lui laissé un fric pas possible! Vu les prix des bungalows, il aurait pu faire un effort, juste à titre commercial, même s'il a l'habitude de n'avoir chez lui que des gens plein aux as... Les grands chefs se déplacent bien dans leurs resto, alors pourquoi pas lui..?)

Il ne venait pas du tout me parler quand j'étais sur l'île ou dans le fare pote où je prenais mes repas (alors qu'il était à 20 mètres, même pas). Le "bonjour" aussi est facultatif... Heureusement, le personnel formidable a rattrapé un peu le coup. Merci notamment à Vaihere pour son accueil et sa gentillesse...

DSC_27070

restaurant_ext4

Niveau activités (comprises dans le prix, heureusement dirais-je...): plongée dans une passe, plage (on nous emmène à 10mn en bâteau sur une jolie plage déserte, ou presque) ou pique-nique sur un motu, lui aussi désert (magnifique)... Bref, une sortie par jour vous sera proposée (mais vous ne pourrez pas choisir laquelle).

On vous impose donc les activités et on vous sort (on a même parfois l'impression que c'est une corvée d'ailleurs). Mais bon. C'est toujours mieux que de rester sur l'île où il n'y a rien à faire ni personne avec qui parler (parce que le personnel bosse et que la direction a mieux à faire...)

Raimitirestaurant2

Pour les repas, c'est bon, petit déj très correct, un plat le midi (buffet salades) et entrée+plat+dessert le soir. Mais le soir notez quand même que c'est hyper gras (en général féculents + beignets de légumes + du poisson avec plein de sauce). On m'avait dit que la table d'hôtes était fabuleuse (guide touristique + avis des gens sur forum) mais là, je reste un peu sur ma faim (c'est basique et facile - voir notamment la table d'hôte à Rangiroa qui était un 1000 étoiles à côté) ;-)

Raimitivuerestaurant

Bref, si c'était à refaire je n'y retournerais pas, et vu le prix, finalement je me dis que j'aurais mieux fait de me prendre un chouette hôtel sur pilotis à Bora-Bora, genre.

Si ce n'est que le personnel a vraiment été super. Faudrait une direction un peu plus sympathique et moins snob, ça vous gâche votre plaisir! C'est la "pension de famille" la plus décevante de mon séjour alors que je pensais que ça serait la mieux! Y'a trop une volonté de se la jouer "hôtel" de (pseudo) luxe, alors que ce qu'on recherche dans une pension, c'est la proximité avec les gens!

restaurant_ext

Ah, oui, autre chose... Prévoyez des boules quies pour pouvoir dormir! Les bungalows sont en partie ouverts, c'est ce qui fait leur charme, certes... Mais faut savoir que ça fait une prise au vent, et ça siffle vraiment très fort le soir, même dans les fare dits "fermés"... Je vous dit pas le bruit!

intbung

Fare "Robinson": ouvert et sans porte...

RaimitifareCrusoe

Fare "Crusoë": fermé avec une baie vitrée coulissante, mais toit semi-fermé

La pension Raimiti, par ailleurs, est située sur un motu (le motu Tetamanu), et non pas sur l'île principale de Fakarava (village de Rotoava). Il faut une bonne heure-et-demie de bâteau pour parcourir les quelques 60 km qui la sépare de l'aéroport et y arriver (attention, âmes sensibles s'abstenir... Si l'eau est agitée, bonjour l'angoisse. Je n'ai absolument pas le mal de mer, mais en pleine nuit noire avec une houle abominable, sans aucune lumière pour éclairer ni l'eau ni le bâteau - qui fonce à toute allure - on se demande si on arrivera vivants là-bas... Crise d'angoisse au bout de 45 minutes, les fesses en compote à l'arrivée).

 

fakarava1

 

Ca pourrait faire son charme, mais finalement c'est là l'ennuyeux: vous êtes complètement tributaires du propriétaire, les ballades sont donc impossibles (le motu est trop brousailleux pour la visite à pied), et (faut le dire): au bout de 2 jours (surtout s'il pleut) vous vous emmerdez sec (y'a pas de plage, hein, je vous rappelle...)

L'éclairage à la lampe tempête - car il n'y a pas d'électricité pour jouer à fond les Robinson et "vivre en symbiose avec la nature" - c'est rigolo les premiers temps, mais pour la douche le soir dans la nuit noire (après l'arrivée mémorable en bâteau à 23H), le filet de lumière c'est très très moyen. De la même façon, c'est pas top pour lire un peu le soir... faute de pouvoir discuter avec le proprio (mais où est donc l'esprit "pension de famille" ???). De plus, il m'a fallu errer un petit moment dans le noir sur l'île pour retrouver le premier soir le fare potee, et enfin pouvoir prendre mon repas (je plussois: la lampe tempête ça vous casse vite les pieds, mieux vaudrait un GPS). 

Fakarava (18)

Conclusion: Fakarava, c'est bien beau, mais à moins de vouloir faire de la plongée (les fonds marins sont merveilleux comme nulle part ailleurs paraît-il...) il vaut mieux se diriger vers d'autres îles à mon humble avis. Comme quoi, une mauvaise expérience de pension peut vous gâcher votre séjour (zet votre impression sur l'île...) C'est bien dommage, car je suis sûre que Fakarava possède bien des richesses que je n'ai, hélàs, pas vues.

Mais une chose est sûre: je n'y retournerai pas et visiterai d'autres îles si je devais retourner en Polynésie (je ne fais pas de plongée sous-marine et les paysages sont beaux, mais autant que sur les autres atolls...)

Après, gardez bien en tête que ce n'est que mon avis subjectif et mon ressenti. Peut-être que le propriétaire m'a prise en grippe dès le départ (ma tête ne devait pas lui convenir car on n'a pas échangé 3 mots au final, malgré mes tentatives restées vaines). Ou alors il avait des soucis ces jours-là... Bref. A vous de voir quoi! ;-)


Commentaires sur Fakarava (1): pension "Raimiti" diverses impressions en vrac...

Nouveau commentaire